Peintre : comment choisir votre expert comptable ?

Pour ceux qui travaillent comme peintres, choisir l’expert comptable n’est pas toujours facile. La raison s’en comprend : il est nécessaire de s’adresser à un professionnel qualifié qui connaît la législation qui s’applique dans ce secteur et qui peut aider le contribuable à la connaître et à la respecter.

En effet, en tant qu’artisans, les peintres doivent disposer d’un guide qui, d’un point de vue fiscal et réglementaire, soit en mesure de conseiller et d’aider, ainsi que de remplir les demandes et documents classiques qui devront être créés dans certaines périodes de l’année.

L’expert-comptable, en effet, peut suggérer au futur peintre en bâtiment (propriétaire d’une entreprise de natures diverses ou d’une entreprise individuelle) que pour exercer sa profession il est indispensable de connaître les règlements et décrets législatifs qui régissent sa profession comme ainsi que comment faire la déclaration de revenus.

Choisissez un expert comptable spécialisé

Comme premier élément, il est essentiel que le peintre choisisse un comptable spécialisé dans son domaine. Même si l’on peut penser que les comptables ont tous une connaissance universelle de la législation en vigueur, en réalité ce n’est pas le cas : chacun d’eux se sera spécialisé dans un sujet donné et pourra de préférence y opérer.

Il vous faudra donc vous adresser à un professionnel qui a des compétences spécifiques pour conseiller les artisans et qui est aussi capable de se tenir constamment au courant de l’actualité, afin de ne pas faire courir des dangers à son client d’un point de vue fiscal et fiscal.

L’expert comptable comme conseiller

De plus, un bon comptable qui connaît les charges et les honneurs de cette activité devrait inviter son client à bien se renseigner, car sur un chantier il est indispensable de respecter les règles concernant la loi consolidée sur la sécurité dans le secteur de la construction.

Le texte prévoit la liste des lois régissant la protection de la santé et la prévention des accidents du travail. Concernant la sécurité dans le domaine de la construction (donc également pour la peinture et le blanchiment des bâtiments), le texte contient des dispositions spécifiques concernant le plan de sécurité et les responsabilités du coordinateur chargé de ce domaine et de l’employeur.

Le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre, dans le choix technique concernant la planification et la mise en œuvre d’un projet de construction, doit évaluer les risques existants pour la santé et la sécurité et essayer de les éliminer, ou (lorsque cela n’est pas possible), les réduire au minimum. De plus, respectez les principes ergonomiques dans les équipements et les méthodes de travail : remplacez ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas, et adaptez-vous aux exigences de la législation.

De toute évidence, il est nécessaire de ne pas exposer les travailleurs à des risques inutiles, de réduire l’utilisation d’agents chimiques ou biologiques et de soumettre les travailleurs à des visites périodiques. Une partie fondamentale du texte concerne également l’information des travailleurs et de leurs représentants sur la sécurité au travail.

Le texte indique également comment activer les mesures d’urgence en cas de premiers secours, d’incendie, et comment organiser une évacuation en cas de danger grave et immédiat (voies de signalisation et issues de secours).

L’utilisation de signes concernant les dangers possibles et l’entretien périodique des environnements, des équipements et des systèmes est fondamentale, en accordant une attention particulière aux dispositifs de sécurité à suivre.

Par conséquent, de la loi consolidée sur la sécurité, on peut déduire que l’ouverture et la gestion d’une entreprise de peinture en bâtiment nécessitent beaucoup de préparation dans divers secteurs, pas seulement dans le domaine technique.

Comment choisir concrètement son comptable ?

Après avoir évalué quelles sont les connaissances de base que doit posséder un bon comptable pour aider un peintre en bâtiment dans son entreprise, vous pouvez également vous référer aux paramètres et méthodes, grâce auxquels vous choisissez concrètement votre comptable.

En premier lieu, il sera possible de se renseigner auprès de la Chambre de Commerce compétente pour la zone : déjà au sein des bureaux de ces organismes se trouvent souvent des consultants spécialisés qui exercent la profession d’expert-comptable à plein temps et qui pourraient devenir la référence point de «peintre en bâtiment.

Même les associations professionnelles peuvent être une première étape pour commencer à choisir votre nouveau comptable : elles sont composées de personnes qui, au fil du temps, ont acquis une expérience qui peut être précieuse pour les débutants et sauront vous conseiller sur la marche à suivre, même en ce qui concerne le choix de votre consultant.

Certes, en choisissant un expert comptable Saint-Gilles, le peintre n’aura pas à faire des économies et n’aura pas à penser qu’aux honoraires : certes il devra opter pour un professionnel qui ne demande pas des centaines d’euros par mois, mais qui faire confiance à la bonne personne, qui pour ses services doit être payée correctement et à la hauteur de l’engagement mis en pratique.

Les considérations

Enfin, une autre excellente méthode grâce à laquelle vous pourrez choisir votre nouveau comptable sera sûrement le bouche à oreille. Vous pouvez compter sur des personnes qui font confiance au professionnel à qui ils remettent chaque année leurs profils fiscaux sous gestion et vous pouvez également recueillir plus d’un témoignage.

Internet sera aussi un excellent moyen de recueillir quelques informations sur votre futur comptable : avant de vous rendre chez lui, faites une recherche sur ses activités, saisissez son nom sur les sites internet de la région à laquelle il appartient pour savoir s’il est inscrit en le registre des comptables et essayez de remarquer s’il s’agit d’une personne qui a commis quelque chose qui n’est pas tout à fait louable au cours des dernières années. Vous éviterez ainsi de donner votre carrière, et votre argent, à une personne qui a auparavant négligé ses clients, ou qui n’a pas assumé ses responsabilités pour les méfaits commis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.