PAC air eau : un chauffage plus écologique

De nombreuses conceptions de systèmes de chauffage entrent dans la catégorie écologique. Il y a ceux qui utilisent moins d’énergie ou d’électricité, puis ceux qui fonctionnent en utilisant des ressources naturelles renouvelables comme le bois.

Les solutions de chauffage écologiques, respectueuses de l’environnement et efficaces, se développent de plus en plus. Il est donc essentiel d’avoir la possibilité de choisir si vous voulez réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre en plus d’économiser de l’argent sur votre facture. La pompe à chaleur air-eau est l’une des plus séduisantes de ces nombreuses technologies de chauffage.

Un dispositif favorable à la protection de l’environnement

Les anciens systèmes de chauffage qui utilisent des combustibles fossiles sont souvent des désastres environnementaux. Il s’agit notamment des chaudières au fioul, qui libèrent plusieurs gaz dangereux pendant leur fonctionnement, dont le dioxyde de carbone, le soufre et l’oxyde d’azote. Cela a un impact important sur la détérioration de l’environnement et le réchauffement de la planète.

De là découle l’interdiction imminente des chaudières au fioul en France. Mais il existe désormais des solutions de chauffage plus respectueuses de l’environnement telles que la pompe a chaleur Daikin Altherma.

Un dispositif utilisant des énergies renouvelables

Les énergies fossiles sont très polluantes, le constat est fait. De plus, comme elles sont en passe de disparaître, leur prix est instable et augmente fréquemment, ce qui les rend sensibles aux variations financières du marché.

De son côté, la pompe a chaleur Daikin Altherma aussi appelée pompe à chaleur air eau, produit de la chaleur en utilisant des ressources gratuites, illimitées et naturelles. Très peu de gaz nocifs sont libérés lors du fonctionnement de la pompe à chaleur. Actuellement, elle fait partie des systèmes de chauffage les plus respectueux de l’environnement.

Un dispositif consommant peu d’énergie

Sans surprise, une pompe à chaleur requiert de l’énergie pour fonctionner. En conséquence, les émissions de CO2 peuvent être attribuées à une consommation excessive et à un manque de sensibilité à l’environnement.

Pourtant, c’est faux, car la pompe a chaleur Daikin Altherma ne nécessite pas beaucoup d’énergie pour fonctionner. Une pompe à chaleur restitue généralement 3 à 4 kWh de chaleur pour 1 kWh d’électricité utilisé pour son fonctionnement, soit un coefficient de performance de 3 ou 4. Par ailleurs, il convient de tenir compte du fait que la majeure partie de l’électricité française est actuellement décarbonée.

Des composants écologiques de par les fluides frigorigènes

Pour atteindre cette bonne balance environnementale, les composants de la pompe à chaleur doivent également être pris en considération. Dans le cycle thermodynamique, le fluide frigorigène est désormais plus respectueux de l’environnement. De nombreuses gammes sont déjà passées au R32, un fluide dont le potentiel de réchauffement planétaire est trois fois inférieur à celui du R410A utilisé auparavant.

La pompe à chaleur air eau et l’écologie

La pompe a chaleur Daikin Altherma est écologique, mais pas entièrement, compte tenu de sa consommation d’électricité, de sa durée de vie et de son processus de fabrication.

Des machines consommant de l’électricité sont utilisées pour fabriquer des pompes à chaleur. Une certaine quantité d’énergie grise est présente dans chaque partie d’une pompe à chaleur air eau. Indépendamment de l’efficacité et du COP de la pompe à chaleur, une telle énergie grise n’est pas respectueuse de l’environnement.

Une pompe à chaleur a une durée de vie limitée à 20 ans. La plus grande partie des composants d’une pompe à chaleur peut être recyclée, mais cela demande de l’énergie. Le fluide frigorigène est peu respectueux de l’environnement, il contamine les nappes phréatiques et émet des gaz à effet de serre. Toutefois, son recyclage est possible grâce à l’emploi d’un système de régénération, et comme dit précédemment, il est en passe de devenir plus écologique.

La pompe à chaleur air eau a un faible impact sur l’environnement. Malgré les inquiétudes soulevées, c’est l’un des moyens les moins polluants de produire de la chaleur et de l’eau chaude. Sa consommation d’électricité n’est cependant pas neutre, car elle dépend de sa puissance.

La pompe à chaleur avec des capteurs solaires

La pompe à chaleur peut être associée à l’énergie solaire pour améliorer encore ses performances environnementales. L’eau du réservoir sanitaire peut par exemple être chauffée gratuitement grâce à la pompe a chaleur Daikin Altherma associée à des capteurs solaires thermiques. Cela permet de réaliser des économies sur la facture d’eau chaude.

La pompe à chaleur peut également être connectée à des capteurs photovoltaïques pour réduire sa consommation d’énergie. Ainsi, la pompe à chaleur sert de batterie de stockage hydraulique destinée à produire de l’énergie solaire.

Lorsque la production photovoltaïque d’un système d’autoconsommation dépasse les besoins électriques de l’habitation, l’excédent d’électricité solaire peut être stocké sous forme d’eau chaude. Cela peut se faire soit dans le réservoir sanitaire, soit dans le circuit de chauffage. En faisant monter la température de consigne par exemple. Un réservoir sanitaire pourrait également être installé à côté de la pompe à chaleur. Cette dernière utilise alors l’eau chaude qui a été conservée dans ce réservoir et l’utilise comme une source d’énergie gratuite pour chauffer la maison selon les besoins.

Comprendre son fonctionnement

Une pompe à chaleur fonctionne selon un concept simple et efficace. Le système se compose d’un évaporateur, d’un générateur à compresseur et d’un condenseur. Ce dispositif peut prendre la place d’une chaudière à gaz ou à fioul.

Le module de pompe externe permet de récupérer l’énergie présente à l’extérieur sous forme de calories que l’on peut trouver dans l’air, l’eau ou le sol. Elles sont transformées en chaleur, puis renvoyées sous forme liquide vers le système de chauffage central et les radiateurs des différentes pièces.

Cette technique permet de produire de l’eau chaude sanitaire à un coût minime. Ce système est pleinement utilisable pendant la majeure partie de l’année. Pour une performance optimale par temps de gel, il est conseillé de l’utiliser en conjonction avec un chauffage d’appoint.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.